Aller le contenu

Claro bien pire que Proximus

Je crois que n’importe quel lecteur de mon blog connaît mon aversion pour les opérateurs téléphoniques. Je pensais avoir tout vu, j’étais loin de me douter qu’il y avait bien pire. 

En voyage au Pérou, je décide de prendre une carte SIM péruvienne pour avoir de l’Internet mobile sur mon téléphone. Pour l’anecdote : une fois arrivé au Pérou je reçois un sms de Proximus m’informant que le Mb coûte 14€ ici. C’est à dire 14.000€ le Gb! En Belgique un abonnement traditionnel (Smart 25) contient 2Gb pour 25€! J’ai immédiatement publié le message suivant sur la page de Proximus :


Bon c’est vrai que j’y ai été un peu fort sur les employés incompétents, mais j’ai toujours trouvé que les clowns à l’entrée de Proximus Center qui encodent la demande sur leur iPad ne servent à rien. Un peu avant de partir au Pérou, j’ai dû me rendre dans un Shop Proximus pour rendre du matériel. L’employé encode ma demande et j’attends 1/2h pour donner le matos à un de ses collègues. Je sais pas comment on réfléchit dans les hautes sphères Proximusiennes, mais je me dirais qu’il serait plus efficace que ce gars prenne mon matériel plutôt que de glander une fois que tous les clients sont « encodés » (et après attendent leur tour pendant des heures). 

Bref, pour éviter une facture de milliers d’euros, je décide de prendre une carte SIM au Pérou. Je me dirige donc dans un magasin Claro (l’opérateur local). Ils me disent qu’ils ne sont pas un magasin officiel, et qu’ils n’ont pas de carte SIM. Ils m’indiquent un autre endroit, idem. Il faut savoir qu’à Lima, il y a dès magasins Claro un peu partout. Et quand je dis un peu partout, je n’exagère pas, il y a des rues de 500m avec 4 magasins Claro. 

Je vogue de magasin en magasin, et à chaque fois on m’en indique d’autres. On me dit meme parfois de retourner à celui dont je viens. Je commence à perdre patience… Surtout que tous ces magasins sont « officiels », je veux dire que c’est un magasin avec un enseigne Claro et rien d’autre, pas un comptoir dans un supermarché (car il y a aussi beaucoup de comptoirs de supermarchés). Ce sont des magasins comme des Proximus Center, avec quelques comptoirs et des GSM. On se demandent à quoi ils servent. 

Finalement je trouve un magasin qui a des cartes SIM et on me dit qu’il faut un papier d’enregistrement pour m’identifier. Un passeport ne suffit pas apparemment. Ce papier est uniquement disponible au siège central de Claro, dont il ne connaît pas l’adresse! Je commence vraiment à avoir l’impression que tout le monde me raconte n’importe quoi juste pour se débarrasser de moi. 

Après une 30aine de magasins (mais rassure-toi, ils étaient tous dans un rayon de 2km, vu qu’il a des magasins à chaque coin de rue) je tombe enfin sur un magasin Claro qui sait me donner une carte SIM. Pas besoin de passeport ou quoi que ce soit. Je me rendrais compte plus tard que ma carte est au nom de Antonio Andersson. J’ai ma carte et je recharge 45 sols (1€ = 3.5 sol) pour avoir 1500Mb de data valable pendant 15 jours. 

Le lendemain je me rends compte que ma carte ne fonctionne pas bien. Toutes les 30minutes, mon internet se coupe. Je dois allumer éteindre mon téléphone pour en avoir à nouveau. J’ai également remarqué que mes freres avaient de la 4G alors que moi pas.

Je contactes Claro par téléphone pour voir ce qu’il se passe, comme en Belgique, ils me demandent d’effectuer toutes sortes d’opérations une dizaine de fois. Pour que finalement ils n’arrivent pas à résoudre mon problème. Comme d’habitude, en cherchant un peu, je trouve l’origine du problème : ma carte SIM est défectueuse ; quand je mets la carte de mon frère dans mon GSM j’ai du 4G et tout fonctionne alors que mon frère a la même problème que moi.

Je vais dans une boutique pour demander une nouvelle carte SIM, quelle affaire! D’abord ils me croient pas, et me demandent d’effectuer toutes les mêmes opérations qu’au téléphone. Une fois qu’ils ont compris que le problème se situe dans la carte SIM ils refusent de nous la changer car on perdrait le numéro! Étant donné qu’on est touristes et qu’on ne veut que du data, on insiste en disant qu’on s’en fout du numéro. Le pire dans ce pays c’est que même quand on dit bien qu’on s’en fout du numéro, ils sont super réticent à accéder à ma demande. Il paraît également compliqué de me donner une nouvelle carte en gardant mon solde. 

Finalement, après des palabres interminables,  je décide de repayer une toute nouvelle carte et une nouvelle recharge, j’abandonne le crédit déjà acheté. Je ne comprends pas pourquoi, mais même cela paraît difficile! Ouf, ils me donnent une nouvelle carte. La vendeuse sort cette nouvelle carte d’un GSM, ce n’est pas une carte neuve! Au point où j’en suis, je ne cherche pas la petite bête. 

Pour avoir du data sur la carte il fait la recharger de 45 sols et activer un pack data. Ils ne vendent pas de recharge dans ce magasin! Je commence à devenir fou! Retour à la case départ! Je trouve une pharmacie qui vends des recharges Claro, ouf! Seulement, il faut le nom associé à la carte ainsi que le fameux numéro d’identification. Information que je n’ai pas car la carte sortait d’un GSM dans le magasin Claro où on m’a donné la nouvelle carte! 
La je pète les plombs! Heureusement, mon père arrive et calme la situation. Il demande quel est le problème. La pharmacienne explique que si on n’as pas le nom associé à la carte, ceci ne figurera pas sur le ticket de caisse. On dit qu’on s’en fout que le nom s’affiche sur le ticket. Elle réponds : ah ok pas de problème alors. Voilà maintenant c’est réglé!

Mais quel pays de désorganisés! C’est dingue, les gens sont bêtes et endormis. Ils ne comprennent pas les besoins des gens! D’un côté ils sont super à cheval sur certaines choses complètement facultatives (comme le nom sur le ticket) et à côté ne sont pas capables d’exécuter des demandes simples même quand on insiste pendant des heures (exemple la nouvelle carte avec nouveau solde). 

Cette histoire complètement surréaliste m’aura appris une série de choses :

  1. On n’est pas si mal loti que ça en Belgique
  2. Le niveau d’éducation moyen en Amérique latine est lamentable et ils n’ont aucun sens de service ni de l’efficacité
  3. Il faut que j’apprenne à déconnecter en vacances

Bref, à part cet épisode, je passe de super vacances. Je suis actuellement en train d’écrire cet article sur le chemin entre Huacachina et Lima sur ma magnifique 4G! Il faut dire que la qualité du réseau est exceptionnelle par rapport à la Belgique. Meme en plein désert il y a du réseau! 

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *